JLO Emploi : bilan de compétences

Évaluation et rénovation de l’offre d’interventions de l’AGEFIPH

Une solide méthodologie au service d’une évaluation pertinente de l’efficacité de l’offre, sa cohérence et la satisfaction perçue. Des résultats louant l’étendue de l’offre et pointant les possibilités d’évolution.
Capture poste aménagé

Une évaluation complète

Les objectifs de cette évaluation étaient clairement définis : étudier l’efficacité de l’offre d’interventions de l’AGEFIPH, sa cohérence d’ensemble, sa cohérence avec les autres dispositifs, ainsi que sur la satisfaction des bénéficiaires. Le cabinet AMNYOS a été choisi par appel d’offres et les résultats ont été présentés auprès des partenaires de l’AGEFIPH.

4 populations ont été interrogées :

  • Personnes présentant un Handicap
  • Entreprises
  • Partenaires
  • Collaborateurs Agefiph

L’ensemble des méthodologies d’enquêtes a été utilisé : des entretiens téléphoniques en nombre significatif, des réunions de groupes, des entretiens qualitatifs ainsi qu’une solide étude documentaire : analyse des études et évaluations antérieures et exploitation des données de l’Agefiph.

Des résultats intéressants, en lien avec la réalité du terrain

Une offre sans équivalent

  • Une offre étendue et appréciée par les partenaires et bénéficiaires, qui répond à un large éventail de besoins des entreprises et des travailleurs handicapés
    • une offre utile et sans équivalent dans le paysage des politiques de l’emploi
    • des résultats tangibles : en 2014, 74 800 placements par les Cap Emploi, 1 500 créations d’activité et 18 645 maintiens réussis à travers les SAMETH.
  • Les complémentarités entre l’Agefiph et ses partenaires unanimement perçues comme en progrès
  • Les partenaires institutionnels et financeurs en région renvoient une perception positive de l’Agefiph.

Une offre qui peut évoluer pour plus de lisibilité

  • des interventions difficiles à connaître dans leur globalité

Les bénéficiaires et partenaires peuvent difficilement connaître l’intégralité des aides potentiellement mobilisables.

  • ne pouvant couvrir tous les besoins

Une capacité d’intervention forcément limitée, pour des besoins qui augmentent. Ce qui amènera peut être à définir des bénéficiaires prioritaires.

  • la segmentation des aides s’oppose au besoin de prise en compte des parcours 
    • les travailleurs handicapés demandent un accompagnement avec une vision globale
    • les entreprises ont des interlocuteurs multiples selon les interventions.

La rénovation prévue de l’offre

Le conseil d’Administration de l’AGEFIPH avait prévu cette évaluation dès la conception de l’offre en place de 2012 à 2015. Il doit redéfinir ses interventions en fonction de ce bilan. L’offre d’intervention actuelle est maintenue tout au long de l’année 2016 en parallèle des travaux qui mèneront à sa rénovation.

Une sortie progressive du programme conjoncturel, étalée sur 2016 et 2017, a été décidée pour éviter une diminution soudaine des moyens engagés et assurer la continuité de l’offre de l’Agefiph.

En attendant, la diminution des aides de l’Agefiph est entrée en vigueur récemment (pour les dossiers reçus à l’Agefiph à partir du 1er avril 2016) : l’Aide à l’Insertion Professionnelle (AIP), les Aides à l’Alternance, les Aides à la Pérennisation et l’Aide à la création d’activité.

 

Publié le 14 avril 2016