JLO Emploi : bilan de compétences

les travailleurs handicapés et le turn over dans les entreprises

Un salarié ayant la reconnaissance de travailleur handicapé reste plus longtemps que les autres salariés dans son entreprise, sa « fidélité » est l’un des avantages mis en avant lors du recrutement.

Certes, il peut être nécessaire, lors de son intégration d’adapter le poste (horaires, matériel ergonomique, organisation du travail …), mais une fois cette étape passée, le salarié en situation de handicap et l’entreprise misent sur le long terme.

Albine GASQUET, directrice de JLO EMPLOI, s’exprime dans Liaisons Sociales Magazine à propos du décalage existant entre cet état de fait et certains secteurs ou métiers où le turn-over fait partie du quotidien. Que ce soit le manager du travailleur handicapé qui quitte son poste ou l’absence d’un collègue qu’il s’agit de pallier, la situation demande la mobilisation rapide ou improvisée des capacités et génère du stress, ce qui est très perturbant pour le salarié en situation de handicap. En effet, cela déstabilise l’organisation mise en place, qui compense de façon précise sa déficience (avec des conséquences particulièrement graves pour les salariés touchés par des troubles psychiques).

Pour améliorer ces situations, il convient d’éviter les organisations de travail qui font dépendre d’une seule personne le management et le suivi d’une personne en situation de handicap. Il est important également de sensibiliser l’ensemble des équipes au handicap et sa prise en compte dans le travail, voire mettre en place des tutorats.

L’offre du Groupe JLO, grâce à ses filiales JLO EMPLOI et JLO CONSEIL, permet d’accompagner aussi bien les employeurs dans la préparation de l’accueil d’un travailleur handicapé et l’amélioration des organisations de travail, que le salarié, dans son intégration et le suivi lors d’éventuelles difficultés.

L’article complet sur Liaisons Sociales

Publié le 30 novembre 2015