JLO Emploi : bilan de compétences

Rhône-Alpes : une nouvelle politique régionale de maintien en emploi

Depuis 2003, en région Rhône-Alpes, il existe une offre spécifique et singulière autour du maintien en emploi caractérisée par l’implication et le partenariat renforcé d’un certain nombre d’acteurs (CARSAT, services de médecine du travail, MDPH, SAMETH, MSA, RSI, coordinations départementales…).

Les nouveaux objectifs de la politique de maintien en emploi Rhône-Alpes

Après plus de 10 ans de fonctionnement et dans un contexte d’évolution des offres de services des acteurs du maintien en emploi, mais également du fait de fortes contractions des moyens budgétaires, le Comité de Pilotage Régional Rhône-Alpes a souhaité faire évoluer ce dispositif. Cette évolution a pour objectifs :

  • d’améliorer le service rendu aux personnes et aux entreprises,
  • de rendre le dispositif plus efficace et plus efficient en optimisant l’accès à l’offre de droit commun,
  • d’assurer une meilleure complémentarité et articulation entre les offres existantes,
  • de rester innovant et exemplaire.

 Les grands principes de la nouvelle politique Rhône-Alpes de maintien dans l’emploi

Parmi les nouveaux principes de cette politique, on peut noter que :

  • Les acquis du dispositif précédent sont conservés et renforcés, à savoir une implication forte des différentes institutions dont le maintien en emploi est le cœur de métier ainsi que des partenaires sociaux.
  • Le travail en réseau des opérateurs maintien en emploi tels que le SAMETH, les services de médecine du travail, la CARSAT… est consolidé et raffermi.
  • Le principe de subsidiarité par la mobilisation prioritaire du droit commun et du spécifique quand cela s’avère nécessaire est rappelé.
  • La lisibilité des offres de services de droit commun qui peuvent s’exprimer en totalité.
  • Elle permet une maîtrise des coûts qui la met en cohérence avec les budgets contraints dont disposent les financeurs.

 Vers un dispositif permettant une détection plus précoce des demandeurs

La mise en place d’un numéro vert au plan régional permettra d’assurer une primo information et d’orienter les demandeurs vers l’acteur du maintien en emploi le plus approprié et le plus compétent au regard de la situation.

Une importante campagne de communication sera déployée auprès des salariés, des entreprises et des médecins traitants. Elle présentera les possibilités d’actions des différents partenaires du maintien.

Une animation territoriale qui remplace une coordination départementale

Cette animation, sur chaque département de la région, aura pour objectifs de favoriser la coopération des acteurs au plan local dans un souci de complémentarité pour le traitement des situations des bénéficiaires (notamment dans le cadre de Cellules Technique de Maintien en Emploi pour des dossiers dits «  complexes »).

Son rôle sera de décliner la politique régionale de maintien en emploi sur un territoire donné en fédérant la participation de tous les opérateurs impliqués dans le dispositif.

La qualification des signalements revient à chaque opérateur maintien et la fonction observatoire disparaît.

Publié le 27 juillet 2015